Salut.

Enfin, a pris sa retraite après plus d’un demi-siècle de travail dans le domaine de l’éducation. Pendant tout ce temps, en essayant d’apprendre, de m’améliorer et de suivre les changements constants et très rapides dont j’ai pu assister, dans le monde dans lequel je vis, du début des années 70 jusqu’en 2020, lorsque nous avons été surpris par l’arrivée du virus Corona et forcés imposer le retrait à domicile et la distance sociale. Comme nous n’étions pas préparés à cette triste nouvelle, nous avons dû improviser nos actions quotidiennes. L’une des plus grandes difficultés auxquelles nous sommes confrontés est de garder notre temps rempli. Les jours ont cessé d’avoir vingt-quatre heures pour devenir infinis. Et ils le sont. Ils ne finissent jamais. Ils ont fusionné avec les nuits. L’aube et le crépuscule ne sont plus la référence de nos activités. Enfermés à la maison, nous devons mieux utiliser notre temps et, souvent, nous nous retrouvons en quelques instants sans rien à faire. C’est alors que nous nous sentons effrayés, perdus, impuissants et certains d’entre nous sont conduits au désespoir. À l’intérieur de nos maisons, nous avons épuisé ce que nous devions faire, pièce par pièce. Dehors, où nous étions distraits et passions une grande partie de notre temps libre, la putain de petite chose nous regardant et nous attendant. Impitoyable et cruel. Le pire, c’est que cela nous tue. Aussi prudents que nous soyons, pendant cette pandémie, notre sécurité et notre survie ne dépendent pas que de nous. Tous les autres qui vivent avec nous sur notre planète Terre, proches ou non, familiers ou non, connus ou inconnus, quiconque, pour une raison quelconque, s’aventure là-bas, devient responsable de notre sécurité. Ou pour nous faire contaminer. Ce qui est certain, c’est qu’en cette année 2021, nous devons comprendre la nécessité de nous programmer pour mieux occuper notre temps. Chacun de nous doit faire sa part, où que nous soyons, pour survivre. En espérant et en priant Dieu qu’il ne nous laisse pas perdre espoir dans la découverte de vaccins et de médicaments qui peuvent éliminer ce dangereux ennemi de nos vies. Et que cela se fasse rapidement. En attendant, mon temps, dans une large mesure, est consacré à ce que j’aime le plus faire: lire beaucoup et écrire beaucoup. Donc, pour ceux qui passent leur temps comme moi, je mets à disposition tous les livres que j’écris sur la plateforme HotMart, via les liens:

TRAVERSÉE

Poèmes et nouvelles, que j’appelle “Flashes” et qui parlent d’amour, de désir, de passion, de joie, de douleur, de rêves, de pertes, de désir, de distance, de bonheur, d’espoir, de croyance Langage simple. Thèmes actuels. Musicalité. Romantisme doux. Magie et charme. Nés de moments d’inspiration, ils avaient pour destination finale le fond d’un tiroir de n’importe quel bureau, où ils seraient enterrés et oubliés. Aujourd’hui, ils deviennent des enfants du monde. Ils sont à moi depuis longtemps. Maintenant, ils sont à vous. Faites-en le meilleur d’entre eux.

https://go.hotmart.com/U44749191D

https://go.hotmart.com/U44749191D?dp=1

Accès. Achète-le. Divulguer.

C’est la façon dont j’ai trouvé pour essayer d’aider ceux qui, comme moi, ont besoin d’occuper le temps dont ils disposent et de se déployer dans les soins pour continuer à survivre.

J’embrasse tout le monde et je prie le Père à tout moment pour qu’il ne nous dépouille pas, ne nous protège et ne nous garde.

José Araujo de Souza

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s